L'Encyclopédie des sciences de l'organisation : 100 ans de théories pour (tenter de) comprendre comment les humains s'organisent.

 - S'INSCRIRESE CONNECTER -

Peter Drucker. A Perceptive Man

55' au cours desquelles on rencontre un homme épris d'exigence, qu'il soit l'analyste brillant des organisations et des entreprises, le consultant international ou l'enseignant passionné.

Peter Drucker (ici à gauche), analyste, consultant, a influencé un très grand nombre de dirigeants. Il est considéré comme le fondateur du "management moderne".

Peter Drucker est connu pour être le « pape » du management, discipline qu’il a plus que d’autres contribué à développer. Mais en réalité, il est bien plus que cela. Doté d’une profonde culture européenne (il est né à Vienne, Autriche, en 1909), il s’est fait l’analyste souvent critique et toujours prémonitoire de la société industrielle de la seconde moitié du XXe siècle, dont il a su, mieux et plus vite que d’autres, analyser les profondes transformations et décerner les tendances émergentes. Quand il revient dans cet entretien sur l’étude historique qu’il a réalisée à la General Motors, sur le rôle du consultant, les problèmes de la décision, les enjeux et les limites du leadership ou les transformations des grandes organisations modernes, Peter Drucker nous permet de saisir la profondeur et l’originalité de ses analyses et de sa démarche.

LES CHAPITRES DU FILM
- L'enquête à la General Motors
"Sur le fond, mon livre disait : 'votre organisation du travail est obsolète et a besoin d'être repensée.' Et cela, GM ne pouvait pas l'accepter et ne l'a pas accepté. Mais le rejet de mon livre n'est pas venu du management mais des syndicats, même si Walter Reuther est devenu un ami personnel très proche. [...] Ce concept que nous appelons aujourd'hui 'ressources humaines' était totalement inacceptable pour lui [...] parce que la thèse fondamentale du syndicalisme traditionnel, ce n'est pas américain, c'est tout autant allemand, est que toute relation entre le management et les ouvriers doit passer par les syndicats."

- Le consultant
Il y a trop de consultants. D'ailleurs la plupart des gensqui se nomment consultants sont des techniciens. Mais un bon consultant et j'en ai vu de très bons à l'œuvre, entend derrière les mots.

- Le leadership
J'ai beaucoup travaillé pour le chef d'état major de notre armée, George Marschall, l'architecte de la victoire des alliés.Il n'avait pas de qualités de leadership, c'était un homme de principes, un homme de mission, un homme de performance.
Vous ne croyez pas au leadership?
Ce n'est pas vrai. Je ne crois pas à une définition du leadership.

- La prise de décision
Je ne dis pas que toute la théorie de la décision est inapplicable, je dis seulement qu'elle n'est pas appliquée, parce qu'elle est fondée sur l'hypothèse, encore accentuée par les ordinateurs, que l'on peut obtenir l'information, alors que tous les praticiens expérimentés que je connais partent du principe que l'on ne peut pas l'obtenir.

- Demain, quelle organisation ?
Le premier modèle (d'hôpital) que nous avons réalisé, six nurses qualifiées le font fonctionner. La chose la plus importante, c'est que, deux fois par mois, elles s'assoient avec le groupe des top managers et éduquent le top management, elles assument une responsabilité vers le haut...


Ajouter au panier